Drone ActualitésDRONES

L’administration Trump veut intercepter les communications de drones

La crainte que des drones de consommation puissent être utilisés dans des attaques contre des Américains conduirait l’administration Trump à chercher des pouvoirs supplémentaires pour intercepter les communications UAV.

Le Washington Post rapporte que l’administration Trump avait demandé au Congrès d’adopter de nouveaux projets de loi habilitant les départements de la sécurité intérieure et de la justice à suivre, dérouter ou détruire les drones.

Les responsables de l’administration affirment que la nouvelle loi ne devrait intervenir que dans un ensemble de circonstances étroitement définies.

Un document accompagnant la nouvelle politique proposée stipule: «Outre-mer, ISIS, d’autres groupes terroristes, et les organisations criminelles utilisent des [systèmes d’aéronef sans pilote] disponibles dans le commerce pour larguer des charges explosives, livrer des substances nocives et effectuer des reconnaissances.

«Les professionnels de l’application de la loi et de la sécurité intérieure sont gravement préoccupés par le fait que les terroristes et les criminels vont utiliser les tactiques néfastes conçues à l’étranger dans la patrie.

Dans quelles conditions les autorités fédérales voudraient-elles abattre les drones?

Les principaux moments au cours desquels ces nouveaux pouvoirs de contre-drone s’appliqueraient seraient dans les cas où les autorités estimaient qu’une menace imminente pour la sécurité du public impliquait l’utilisation d’un drone. L’ensemble des circonstances dans lesquelles cette proposition s’appliquerait est exposé plus en détail ici .

Les nouveaux pouvoirs permettraient aux autorités d’interrompre les communications électroniques contrôlant les drones dangereux.

Les critiques de la législation affirment que ces pouvoirs pourraient également être utilisés par le gouvernement pour accéder à des flux vidéo ou des informations politiquement sensibles recueillies par les drones.

Avec le nombre croissant d’ incidents de drones routiniers et de quasi- accidents entre les avions et les drones, les gouvernements du monde entier cherchent de nouvelles solutions et de nouvelles lois pour s’attaquer au problème.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer