Drone Tutoriels

Que faire si votre drone tombe à l’eau ?

Le drone demande un certain temps de pratique avant d’être totalement maitrisé. Si vous faites une rapide recherche sur les forums vous verrez de nombreux cas de drones cassés, tombés à l’eau, ou même perdus dès les premières utilisations. C’est pourquoi si vous n’avez encore jamais piloté on conseille généralement de commencer avec un drone pour débutant, c’est à dire pas cher (exemples ici), histoire de se faire la main.

Si vous n’aviez pas reçu ce conseil et que votre drone de marque est tombé à l’eau, voici les étapes à réaliser (et celles à éviter) pour tenter de le sauver !

Que faire après avoir sorti le drone de l’eau ?

Le premier réflexe dans ce genre de situation est de retirer immédiatement l’appareil de l’eau. C’est bien, mais si vous le laissez tel quel juste à sécher à l’air libre il y a de fortes chances de ne jamais le récupérer. Voici les deux premières étapes :

1. Retirer la batterie du drone

Après avoir retiré votre appareil de l’eau, démontez-le immédiatement afin de retirer la batterie qu’il renferme. La batterie est l’élément principal qui fait fonctionner tous les appareils électroniques, la laisser s’imprégner est une mauvaise idée si l’on tient suffisamment à son appareil. Ce n’est qu’avoir franchi cette étape qu’il faut attaquer les autres étapes du processus.

2. Éliminer les résidus

Cette étape consiste à enlever avec précaution tout élément s’accrochant au drone quand il était encore sous l’eau. Cela peut être des algues, du sable, des déchets aquatiques, voire du sel si l’appareil s’est noyé dans la mer. Le plus important est d’ôter ces différents résidus pour ne pas abimer en particulier les hélices et le frame ou le squelette de l’appareil.

Comment sécher le drone mouillé ?

Vous devez ensuite veiller à retirer au plus vite le liquide contenu dans votre drone, et cela peut se faire de plusieurs manières.

1. Avec du contenant hermétique et du riz sec

Le riz sec est un excellent produit déshydratant. Pour bien recevoir l’appareil, le contenant hermétique doit être assez grand. Déposez votre drone mouillé dans le contenant et couvrez-le de riz sec. Bien enfermé, il est préférable de laisser l’appareil sécher une nuit entière. Cela permet au riz sec de bien absorber l’eau qui se trouve dans les entrailles du drone.

2. Avec du gel de silice

Sécher le drone mouillé avec du gel de silice est aussi une meilleure option. Il s’agit d’un polymère d’acide silicique à fort pouvoir desséchant. À noter que les sachets de gel de silice ressemblent à ceux du sucre. Livré dans les emballages d’appareils électroniques, ce produit reste intact jusqu’à ce que vous le sortiez de son conditionnement.

3. Avec du contenant hermétique et du bois sec

Le bois sec a la capacité d’accélérer l’assèchement d’un appareil électrique ou électronique. D’abord, asséchez un morceau de bois au four. Quand le bois est bien sec, introduisez-le avec votre drone dans le contenant hermétique. Au bout de 48 h à 72 h de séchage, vous allez voir que l’humidité dans le contenant sera entièrement absorbée.

4. Avec du spray hydrophobe

Cette technique s’avère être efficace pour repousser l’eau grâce à ses composants qui sont des microparticules en silicones. Le mieux est de mettre suffisamment de spray hydrophobe sur votre drone pour éliminer sa rétention d’eau, notamment au niveau de ses éléments sensibles, comme la carte interne.

À ne surtout pas faire

Ne commettez pas les erreurs citées ci-dessous si vous tenez à retrouver votre appareil en bon état.

Rallumer le drone mouillé

Quand un drone tombe à l’eau, il ne faut jamais essayer de le rallumer tant qu’il est mouillé. En l’alimentant, l’eau risque de se diffuser vers d’autres parties de l’appareil. Plusieurs contacts électroniques seront en court-circuit, ce qui risque de faire griller d’autres matières sensibles constitutives du drone.

Sécher le drone au sèche cheveux

Le reflex qu’ont la majorité des personnes qui se retrouvent dans cette situation, et pourtant c’est à éviter. Sécher le drone avec d’autres appareils électroniques comme un sèche cheveux risque d’abimer totalement le drone. La chaleur générée par ces autres appareils électroniques peut faire fondre certains éléments sensibles de votre drone. À titre d’illustration, en séchant votre drone avec un sèche-cheveux, au micro-ondes ou au four (oui oui on peut lire sur les forums ce type de pratique !), vous risquez d’endommager ses composants électriques : la batterie et les contrôleurs de vitesse.

Le frotter fort avec du chiffon

En paniquant, vous pouvez être tenté d’essuyer l’appareil très fortement avec du chiffon. Ce réflexe n’est pas très indiqué. Sans délicatesse dans la façon d’utiliser le chiffon, certaines parties du dispositif électronique risquent de s’abimer encore plus. Cela peut entraîner un dysfonctionnement irréparable.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer