Drone TutorielsDRONES

Construire son drone : Partie Châssis

Pas facile de s’y retrouver quand on vous parle de variateurs, puissance des moteurs, batterie Lipo ou encore contrôleur de vol. Quoi choisir, quelles sont les pièces à avoir… Pas de souci, Planète Geek va vous expliquer les pièces indispensables pour construire un drone. Et bien sur, nous allons voir en détails quelles sont les fonctionnalités de chacune des pièces qui équipent un drone digne de ce nom !

Les définitions utilisées ainsi que le vocabulaire sont destinées à vous donner le bon vocabulaire pour chacun des termes et des produits. Pour cela rendez-vous dans l’article Vocabulaire pour Drone.

LE CHÂSSIS

Pour commencer, il vous faudra choisir le type de châssis. Le choix se fera sur un châssis Quadricoptére, Hexacoptére ou Octocoptére.

Plus technique et moins rependu, et selon vos besoins, vous pourrez aussi bien choisir des châssis Y6 ou X8. Voyons donc déjà en détail l’ensemble des châssis :

Châssis Quadricoptère :

Un drone avec un châssis quadricoptére est doté de quatre bras et chacun d’entre eux connecté à un moteur. C’est le châssis le plus répandu que l’on trouve à la fois sur les drones de loisirs ainsi que les drones dédié à la vidéo, ou drones professionnels. Les drones FPV sont tous des quadricoptéres en général.

Châssis Hexacoptère :

Un drone avec un châssis Hexacoptére est doté de 6 bras et chacun d’entre eux connecté à un moteur. Ce type de drone est utilisé pour porter du poids car les 2 bras de plus qu’un quadricoptére augmente la poussée totale disponible, ce qui signifie que l’appareil peut soulever plus de charge utile. Sur le plan de la tolérance de panne, si un moteur tombe en panne, il vous restera une chance pour que votre drone puisse atterrir plutôt que de s’écraser.

Toutefois, il est aussi important de prendre en compte que si vous ajouter 2 bras de plus, il faudra bien les alimenter, ce qui implique l’achat de batterie plus conséquente, moteurs et pièces supplémentaires.

Châssis Y6 :

Un drone avec un châssis Y6 ( qui rentre dans la catégorie des châssis Hexacoptére) est doté de 3 bras dont chacun d’entre eux est connecté à 2 moteurs. Les hélices montées sur la face inferieure projettent quant à eux la poussée vers le bas.

Cette conception supprime un bras en par rapport à un quadricoptère pour un total de trois.Cela signifie que l’hélicoptère peut soulever plus de charge utile par rapport à un quadricoptère, avec moins de composants qu’un hexacoptère normal. Sur le plan de la tolérance de panne, si un moteur tombe en panne, il vous restera une chance pour que votre drone puisse atterrir plutôt que de s’écraser.

Châssis Octocoptère :

Un drone avec un châssis Hexacoptére est doté de 8 bras et chacun d’entre eux connecté à un moteur. Ce type de drone est utilisé pour porter du poids conséquent car les 4 bras de plus qu’un quadricoptére augmente la poussée totale disponible, ce qui signifie que l’appareil peut soulever plus de charge utile. Sur le plan de la tolérance de panne, si un moteur tombe en panne, il vous restera une chance pour que votre drone puisse atterrir plutôt que de s’écraser.

Toutefois, il est aussi important de prendre en compte que un drone octocoptère est utilisé pour des missions plutôt professionnelles car les coûts entre les batteries, moteurs et pièces supplémentaires sont relativement conséquent.

Châssis Y8 :

Un drone avec un châssis Y8 ( qui rentre dans la catégorie des châssis Octocoptère) est doté de 4 bras dont chacun d’entre eux est connecté à 2 moteurs.

Nous avons donc un total de 8 moteur ce qui représente une poussée importante. Les hélices montées sur la face inférieure projettent quant à eux la poussée vers le bas.

Cette conception est proche d’ un quadricoptère avec des bras bien plus épais. Du coup, le poids sera bien plus lourd et il vous faudra le compenser par les moteurs et batteries. Les coûts entre les batteries, moteurs et pièces supplémentaires sont relativement conséquent.

RAPPELS RÉGLEMENTATION DRONES

Pour rappel, avec un drone de loisirs, vous pouvez avoir un drone avec un poids maximum de 25 Kg. Toutefois, la réglementation se durcie pour Juillet 2018 ! Il vous sera obligatoire de déclarer auprès de la DGAC votre drone du moment qu’il dépassera un poids de plus de 800 grammes.

Ne pas hésitez à lire les articles suivants :

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close